Mois: mars 2009

Gestion de projet – étape #4: La recette fonctionnelle (ou utilisateur)

Publié le

La phase de recette fonctionnelle est souvent négligée dans un projet, et pourtant c’est celle qui nécessite le plus d’attention.

La VA (ou VABF vérification d’aptitude au bon fonctionnement) doit être bien préparée et planifiée par le chef de projet. Ce dernier doit piloter le client pour optimiser les résultats et les délais. Il faut en quelque sorte imposer un rythme (vous êtes le chef d’orchestre, à vous de jouer !). Une durée convenable pour un projet de 100-200j est de 20j, c’est donc assez court. Il faut mettre en place une organisation adéquate pour optimiser votre temps.

Avant toute chose, il faut initialiser la recette client seulement une fois vos préparatifs terminés. Cette étape préliminaire consiste à effectuer une recette interne, afin de garantir que le livrable est conforme à la demande. Et de vous assurer que la recette peut s’opérer dans de bonne condition. Le plus important est de vérifier la disponibilité des intervenants et leur capacité à accomplir cette tâche.

Il est nécessaire de découper la recette utilisateur en 3 temps.

  1. Le client fait son recueil d’anomalies et vous le communique
  2. Les corrections sont apportées sous forme d’itération et validées par le client (qui continue son recueil)
  3. Le client ne remonte plus de nouvelles anomalies, vous terminez les corrections et les faites valider

A vous de juger la durée de chacune des étapes afin de clore votre recette à la date fixée avec le client. Il est important de communiquer ce planning de recette à la MOA le plus en amont possible afin que chaque partie puisse s’organiser.

Vous devez également transmettre un cahier de recette listant l’ensemble des tests à traiter. Pour cadrer votre recette, je vous conseille d’établir un protocole de recette. Ce dernier doit expliciter le processus de remontée d’anomalies, il est impératif d’utiliser un gestionnaire de tickets (tracker) pour garantir un suivi.

Il ne faut jamais perdre de vue le côté contractuel de cette phase. Et surtout la notion de pénalité qui peut jouer son rôle d’agitateur :) La recette fonctionnelle est contractualisée dans un procès-verbal de recette.

La recette utilisateur, est comme son nom l’indique, avant tout une histoire humaine… plus ou moins bien vécu de fait! A ce titre, le chef de projet doit intensifier sa communication auprès du client (et de ses équipes) et l’accompagner au maximum.

Publicités