Gestion de projet – étape #4: La recette fonctionnelle (ou utilisateur)

Publié le

La phase de recette fonctionnelle est souvent négligée dans un projet, et pourtant c’est celle qui nécessite le plus d’attention.

La VA (ou VABF vérification d’aptitude au bon fonctionnement) doit être bien préparée et planifiée par le chef de projet. Ce dernier doit piloter le client pour optimiser les résultats et les délais. Il faut en quelque sorte imposer un rythme (vous êtes le chef d’orchestre, à vous de jouer !). Une durée convenable pour un projet de 100-200j est de 20j, c’est donc assez court. Il faut mettre en place une organisation adéquate pour optimiser votre temps.

Avant toute chose, il faut initialiser la recette client seulement une fois vos préparatifs terminés. Cette étape préliminaire consiste à effectuer une recette interne, afin de garantir que le livrable est conforme à la demande. Et de vous assurer que la recette peut s’opérer dans de bonne condition. Le plus important est de vérifier la disponibilité des intervenants et leur capacité à accomplir cette tâche.

Il est nécessaire de découper la recette utilisateur en 3 temps.

  1. Le client fait son recueil d’anomalies et vous le communique
  2. Les corrections sont apportées sous forme d’itération et validées par le client (qui continue son recueil)
  3. Le client ne remonte plus de nouvelles anomalies, vous terminez les corrections et les faites valider

A vous de juger la durée de chacune des étapes afin de clore votre recette à la date fixée avec le client. Il est important de communiquer ce planning de recette à la MOA le plus en amont possible afin que chaque partie puisse s’organiser.

Vous devez également transmettre un cahier de recette listant l’ensemble des tests à traiter. Pour cadrer votre recette, je vous conseille d’établir un protocole de recette. Ce dernier doit expliciter le processus de remontée d’anomalies, il est impératif d’utiliser un gestionnaire de tickets (tracker) pour garantir un suivi.

Il ne faut jamais perdre de vue le côté contractuel de cette phase. Et surtout la notion de pénalité qui peut jouer son rôle d’agitateur :) La recette fonctionnelle est contractualisée dans un procès-verbal de recette.

La recette utilisateur, est comme son nom l’indique, avant tout une histoire humaine… plus ou moins bien vécu de fait! A ce titre, le chef de projet doit intensifier sa communication auprès du client (et de ses équipes) et l’accompagner au maximum.

8 réflexions au sujet de « Gestion de projet – étape #4: La recette fonctionnelle (ou utilisateur) »

    […] de la VABF (Vérification d’Aptitude du Bon Fonctionnement) Au terme de la phase de recette, le client est satisfait (sisi cela arrive !) du livrable et valide la recette en signant le […]

    Jeff a dit:
    6 mai 2009 à 18 h 46 min

    Il est effectivement important de bien éffectuer les trois étapes de la recette utilisateur. Omettre l’une de ces trois étapes pourrait causer des tords irréparables à votre entreprise. Si certaines anomalies ne sont pas réglées au début du projet, cela pourrait causer des retards, et l’augmentation des délais ammène une augmentation des coups, donc des dépassement imprévus. Aussi, une baisse de la qualité pourrait être nécessaire pour arriver dans les temps, d’ou l’importance d’une bonne gestion des risques si vous ne voulez pas décevoir vos clients et éventuellement perdre de la notoriété.

    Gérer ses risques évite bien des tracas.
    http://www.formateur.ca/gestion-projet

      Gwénaël Bonhommeau a répondu:
      11 mai 2009 à 12 h 53 min

      Merci Jeff.
      Je trouve vos vidéos forts intéressantes, et le sujet des risques passionnant.
      Merci l’ami (oui, pour moi tout québécois est mon ami :-) )

    Jeff a dit:
    16 juillet 2009 à 14 h 29 min

    Merci beaucoup pour le compliment Gwénaël, nous travaillons fort sur ces vidéos et nous adorons cela !
    C’est très apprécié et je suis heureux d’apprendre que les Québécois sont tes amis :)

    Un salut tout spécial à tous les collègues de France qui oeuvrent dans le domaine de la gestion !!!

    Bonne journée :)

    Laurent Desprez, directeur de projet informatique a dit:
    17 octobre 2009 à 10 h 14 min

    Un trés bon article.

    je vous conseille la lecture de mon site qui pourra vous interresser sur des sujetcs liés.

    Laurent Desprez
    Directeur de projet informatique

      Gwénaël Bonhommeau a répondu:
      18 octobre 2009 à 9 h 41 min

      Bonjour Laurent,

      merci pour l’info je vais lire ce site.

    Expert technique SEO a dit:
    6 juin 2011 à 16 h 38 min

    Il faut aussi checker en interne pas que le client … car le client ne voit pas forcément tout …

      Gwénaël Bonhommeau a répondu:
      6 juin 2011 à 16 h 56 min

      Bonjour Adrien,

      vous avez tout à fait raison, le fournisseur/prestataire doit impérativement vérifier la qualité de son livrable.
      Pour aller plus loin, je conseillerai au client de demander une copie du cahier de recette rempli par son prestataire (ainsi que des tests d’acceptation).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s